Tag: Abus de confiance

cryptocurrency enquête fraude crypto monnaies arnaque escroquerie cryptomonnaies

Arnaque aux cryptomonnaies

Arnaque aux cryptomonnaies – Il s’est fait voler toute son épargne dans une arnaque cryptomonnaie

Justin* avait presque 30 ans quand il a découvert l’univers des rencontres en ligne. Il avait épousé son amour de lycée juste après l’université et ils avaient récemment décidé d’être en relation libre. Impatient de découvrir ce nouveau monde, il s’est connecté à plusieurs applications de rencontres et a commencé à avoir des rendez-vous.

Une certaine Masha Li a tout de suite attiré son attention. Cette belle immigrée de Singapour, qui vivait dans une ville voisine, partageait ses centres d’intérêts. Ils sont passés de l’application de rencontre à WhatsApp pour échanger des photos, des vidéos, des messages vocaux, et même un appel vidéo intime qui ne montrait pas leurs visages.

Justin s’est très vite épris de Masha, qui semblait ressentir la même chose. Elle lui a dit qu’elle l’aimait, ils discutaient tous les jours et ont même essayé de se rencontrer en personne. Environ une semaine après le début de leur relation, Justin a demandé à Masha ce qu’elle aimait faire dans la vie. Elle lui a confié qu’elle investissait beaucoup dans les cryptomonnaies et il a répondu qu’il s’y intéressait aussi. Ils sont rapidement passés à d’autres sujets, et Justin n’y a pas beaucoup repensé jusqu’à ce que Masha en reparle une semaine plus tard. 

Arnaque aux cryptomonnaies – À ce moment-là, Justin a pensé : et pourquoi pas ? Il avait déjà envisagé d’investir dans les cryptomonnaies et voilà quelqu’un qui était prêt à le guider. Quelques semaines plus tard, Masha l’a donc aidé à investir 200 dollars sur le site web bsvglobal.cc. 

Ces 200 dollars se sont vite transformés en 240 dollars ; Justin était ravi. Il a retiré l’argent, mais Masha l’a poussé à investir davantage. Il a d’abord refusé, puis s’est souvenu du projet d’achat de micromaison de son épouse. Pourquoi ne pas financer ce rêve en investissant dans les cryptomonnaies ? Ayant déjà constaté que ça pouvait marcher, ça semblait facile. « Avec le recul, je me rends compte que j’étais vraiment vulnérable », nous confie Justin.

Alors Justin a fait le grand saut. Son épouse a retiré les 5 000 dollars de leur plan d’épargne retraite pour qu’il les investisse. Il est retourné sur le site que Masha lui avait recommandé, se disant que si cela avait fonctionné la première fois, il pouvait l’utiliser à nouveau en toute confiance. Et avant même qu’il n’effectue le dépôt, elle l’a prévenu que le site facturerait des frais pour les « retraits très, très importants ».

Comme précédemment, ses 5 000 dollars sont rapidement devenus 6 000 dollars. Masha, enthousiasmée, lui a suggéré d’investir encore plus. Lorsqu’il lui a dit qu’ils n’avaient plus d’argent à investir, Masha a proposé de lui prêter des fonds pour continuer. Il a refusé son offre mais elle a insisté ; jusqu’à se montrer agressive. 

C’est alors que Justin a décidé d’arrêter d’ignorer les nombreux avertissements que Masha avait déclenchés tout au long de leur relation et de se retirer de ce plan d’investissement. Mais lorsqu’il a voulu retirer son argent, comme il l’avait fait auparavant, le site lui a indiqué qu’il devait payer des frais de 25 %, soit 1 500 dollars, en bitcoins. C’était impossible : il avait déjà investi toutes ses liquidités, sans aucun moyen de les retirer. 

Masha n’a cessé de faire pression pour qu’il reste et continue à investir, mais il a refusé. C’est alors qu’elle lui a dit qu’elle connaissait son adresse et allait envoyer des gros bras les passer à tabac, lui et son épouse. Justin a bloqué Masha sur toutes les plateformes et a prévenu la police. Il ne lui a plus jamais parlé, et il n’a toujours pas récupéré ses 5 000 dollars. 

La hausse des arnaques à la cryptoromance

Arnaque aux cryptomonnaies – Justin a été victime d’une nouvelle tendance d’escroquerie en ligne : les arnaques à l’amour basées sur les cryptomonnaies. Selon la Commission fédérale américaine du commerce (FTC), les arnaques à la cryptoromance ont fait leur apparition aux États-Unis fin 2021. 

Les arnaques à la cryptoromance sont relativement récentes, mais elles font déjà des ravages. Selon la FTC, en 2021, les victimes ont perdu 139 millions de dollars dans des arnaques à la cryptoromance un chiffre presque cinq fois supérieur à celui de 2020 et 25 fois plus important que les pertes déclarées en 2019. Ces fraudes sont particulièrement efficaces car elles tirent parti à la fois de la vulnérabilité émotionnelle et de la méconnaissance du grand public face aux cryptomonnaies.

Les signes qui révèlent une arnaque à la cryptoromance

Les arnaques à la cryptoromance suivent un format similaire à celui des autres arnaques sentimentales. Les escrocs utilisent l’ingénierie sociale pour gagner la confiance de leurs cibles. Ils établissement souvent le contact à travers des applications de rencontre, mais passent rapidement à des applications chiffrées comme WhatsApp pour échapper à leurs règles. Ils « bombardent » leurs cibles d’amour, créant très rapidement un sentiment privilégié, mais ont toujours une bonne raison de ne pas les rencontrer en personne. Certains refusent même de parler au téléphone ou par visio, prétextant leur timidité ou une panne de leur caméra. Puis, une fois sûrs de leur coup, les arnaqueurs lancent l’escroquerie. 

Toutes les escroqueries sentimentales suivent ce même schéma, mais les arnaques à la cryptoromance présentent des signaux d’alarme bien spécifiques. Premièrement, l’escroc est susceptible d’avoir un fort accent chinois. Bien entendu, cela ne veut pas dire que tous ceux qui ont un fort accent chinois sont des escrocs ! Mais cette escroquerie est née en Chine et bon nombre des escrocs qui ciblent des victimes en dehors du pays sont chinois. Un fort accent chinois n’est donc pas un signal d’alarme en soi, mais dans le contexte que nous venons de décrire, tenez-en compte. 

Arnaque aux cryptomonnaies – Autre signe révélateur que vous êtes la cible d’un escroc à la cryptoromance : s’il vous « aide » à investir un petit montant et qu’il est tout à fait d’accord pour que vous le retiriez une fois que vous avez gagné de l’argent. C’est comme ça que Masha a gagné la confiance de Justin, lui prouvant que le site qu’elle lui recommandait était légitime.

Malheureusement, nous savons maintenant que le site n’était pas légitime. Non seulement Justin n’a pas pu retirer son argent, mais le site n’existe plus. En enquêtant un peu, il s’est rendu compte que le site n’avait été créé que quelques mois plus tôt et, même si les cryptomonnaies sont relativement récentes, un site flambant neuf est un sérieux signal d’alarme révélant qu’il n’est pas légitime.

Une fois que la victime a connu un petit succès, le pirate l’encourage à investir davantage. C’est là que Masha est devenue insistante, et que Seth a commencé à comprendre ce qui se passait. L’offre de Masha de prêter de l’argent à Justin pour qu’il puisse continuer à investir est un autre avertissement courant indiquant une arnaque : les fraudeurs agissent ainsi pour éviter que leurs victimes ne décrochent.

Enfin, un site d’arnaque aux cryptomonnaies exigera de la victime des frais très élevés pour retirer son investissement. Les plateformes d’échange de cryptomonnaies légitimes facturent effectivement des commissions, mais elles sont généralement inférieures à 1 % du montant de la transaction. Par exemple, la célèbre bourse de cryptomonnaies Coinbase facture 0,60 % de « frais de retrait » pour les investissements inférieurs à 10 000 dollars. Il s’agit de leur pourcentage le plus élevé, loin des 25 % exigés par le site recommandé par Masha. 

Et si Justin n’avait pas l’argent demandé pour payer ces « frais », il est important de noter que d’autres personnes ont essayé, et n’ont toujours pas reçu leur argent. Il est probable que ces « frais de retrait » ne soient qu’un moyen supplémentaire de soutirer jusqu’à leur dernier centime aux victimes avant de les abandonner. Ou, comme dans le cas de Masha, de passer aux menaces physiques. 

Que faire si vous pensez être victime d’une escroquerie

Les arnaques à la cryptoromance sont assez récentes, et les chiffres de la FTC montrent qu’elles sont en hausse. Elles sont particulièrement efficaces car :

  1. La plupart des gens ne savent pas grand-chose des cryptomonnaies.
  2. Elles exploitent le désir sincère d’amour et de romantisme des gens.
  3. Les cryptomonnaies sont presque impossibles à récupérer une fois qu’elles ont été volées.

Le point nº 3 est, malheureusement, la réalité la plus dure de ce type d’escroquerie. Tout comme les cartes-cadeaux, les cryptomonnaies (mode de paiement préféré des escrocs de la séduction) ne peuvent généralement pas vous être restituées une fois qu’elles ne sont plus en votre possession. En effet, les cryptomonnaies ont été spécifiquement conçues pour être intraçables, ce qui est formidable si vous êtes un dissident politique tentant d’échapper à un gouvernement tyrannique, mais pas si merveilleux quand vous êtes victime d’une arnaque. 

Alors si vous pensez être victime d’une arnaque, la meilleure chose à faire est de suivre l’exemple de Seth : bloquez l’escroc, prévenez le site sur lequel vous vous êtes rencontrés, portez plainte auprès de la police et signalez l’arnaque aux autoritésNe payez pas de frais de « retrait » et n’acceptez pas que l’escroc vous « prête » de l’argent. Et même si vous ne récupérez pas votre argent, consolez-vous en vous disant que vous aidez d’autres personnes à éviter le même sort en signalant les escrocs ; et peut-être même la police à les mettre hors d’état de nuire.

Source : https://blog.avast.com/fr/crypto-romance-scams?utm_content=791426&utm_term=119341153_6273_1399&utm_medium=email&utm_source=sfmc&utm_campaign=c_oo_a_a_a_22q2_kz_news6avast2&ajs_prop_utm_term=119341153_6273_1399&ajs_event=Email%20ClickthroughLanding

Pour en savoir plus : https://www.vipfinance.lu/contact/

Translate »